Tout savoir sur les tags et les graffitis

Tags et Graffitis

les tags et graffitis dans les rues wonderglass
@Pexels l Tags et Graffitis dans les rues

Vous souhaitez tout savoir sur les tags et les graffitis ? Cet article répondra à beaucoup de vos interrogations sur le sujet.

 

En se promenant dans les rues, dans les gares et même dans des immeubles, nous pouvons découvrir des tags et graffitis de toutes tailles, formes et couleurs.  

 

Nouvelle forme d’expression ou dégradation volontaire, les tags suscitent les réactions et animent les débats.

 

Grâce à cet article, vous pourrez aller plus loin en découvrant le tag en plusieurs questions clés.

 

Les tags et les graffitis n’auront plus aucun secret pour vous.

 

Sommaire :

1. Quelle est la définition d’un tag ?

Le tag est avant tout une technique. Cette technique consiste à laisser une signature, et cela, de manière rapide dans un endroit public. Le terme provient d’ailleurs de l'anglais et signifie étiquette, une notion qui revient à cette idée de laisser une marque.

 

Le tag est donc une signature dont l’objectif principal est de marquer. Les tagueurs qui les réalisent souhaitent laisser et imposer leur signature dans un lieu particulier comme pour y laisser leur trace. Le tagueur s’approprie alors le support sur lequel est réalisé le tag ce qui démontre la volonté identitaire de celui-ci.

2. Quelle est la différence entre les tags et les graffitis ?

tag
@Pexels l Tag sur mur
graffiti
@Pexels l Graffiti sur mur

Pour expliquer la différence entre les tags et les graffitis, il est intéressant de comparer les définitions des deux termes.

 

Un graffiti est une œuvre à part entière dont la réalisation est souvent réglementée. Il nécessite une technique artistique plus aboutie ainsi que plus de temps. 

 

À l’inverse, comme énoncé précédemment, le tag est une signature dont l'objectif est de laisser une trace. Le tag est souvent réalisé sans autorisation et est donc illégal. 

3. Qui a réalisé le premier tag ?

Le premier tag moderne remonte à 1942. Durant cette période marquée par la Seconde Guerre mondiale, un dénommé Kilroy, ouvrier d’une chaîne de production d'armement inscrivit sur les bombes « Kilroy was here ».

 

Les bombes américaines étaient donc larguées en arborant le premier tag moderne. Un contexte tragique pour l’apparition d’une nouvelle forme d’expression.

 

Dans ce contexte particulier, ce tag devient rapidement un slogan, une devise patriotique utilisée par les soldats américains partout où ils passaient. Nous retrouvons bien là, la volonté de marquer un territoire afin d'y laisser sa trace. 

 

Le tag se démocratise durant les années qui suivent. De nouveaux supports artistiques apparaissent et naissent dans le paysage urbain notamment à New-York.

 

Pour en savoir plus sur les tags, n’hésitez pas à consulter cet article du journal Le Monde : l’histoire des tags  

4. Qui sont les tagueurs ?

En France, les profils des tagueurs sont très hétéroclites. Ils peuvent venir de milieux bourgeois comme de milieux populaires. De même, les tagueurs peuvent être très jeunes (14 ans), mais aussi bien plus âgés (45 ans).

 

Il est donc difficile de répondre à la question “qui sont les tagueurs ?” sans entrer dans des clichés ou des stéréotypes. Il n’est en effet pas possible de créer une unité au sein des tagueurs. Leur passion pour le graff reste la meilleure manière de les qualifier. 

5. Quelles sont les motivations des tagueurs ?

Intéressons-nous aux graffeurs français pour répondre à cette question. Le « graff » a débarqué en France il y a 30 ans. C’est à ce moment que le jeu du chat et de la souris commence entre la police et les grapheurs. Si cette pratique peut être encensée par le milieu artistique, elle est aussi appréhendée négativement par beaucoup.

 

Alors pourquoi taguer ?

Taguer répond au besoin de reconnaissance et d'affirmation de soi, « je tague, donc je suis » comme des chercheurs l'ont écrit. C’est aussi un mouvement qui permet de rencontrer d’autres personnes et de former une petite famille avec.


Pour découvrir en plus de détails l’histoire des tagueurs en France, nous vous conseillons cet article issu de recherches scientifiques : “Je tague, donc je suis”.

6. Le tag est-il un mouvement artistique ?

Partie intégrante de l’art urbain et contemporain, les tags sont considérés par les experts de l’art comme des créations artistiques. Pourtant, pour le grand public, il est possible d’observer des réticences notamment vis-à-vis de l’esthétisme des tags.

 

Amsterdam ou Berlin sont des villes qui considèrent d’ailleurs les tags comme une richesse culturelle. Elles offrent aux touristes des visites guidées pour admirer les plus importants. Une ville comme Bristol a d’ailleurs pu tirer profit de la renommée et la réputation de Banksy, un des graffeurs les plus connus au monde.

 

Pour aller plus loin, voici un article intéressant du célèbre magasin de chaussures Vans : graffiti : art ou vandalisme ?.

7. Pourquoi les tags sont-ils interdits ?

Le statut juridique de l'art urbain en France est encore sujet à de nombreux débats liés notamment à sa complexité. En effet, un tag peut être sans l'accord préalable du propriétaire du support.

 

Pour autant, d’un point de vue juridique, le tag est considéré comme un acte de vandalisme du moment qu’il est réalisé sur la propriété d'autrui ou de l'État sans autorisation. 

 

Ainsi, un tag réalisé sans les accords nécessaires peut être sanctionné par une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 €, souvent assortie d’une peine de TIG (Travail d'intérêt général).

 

Pour plus d’informations sur le sujet : Tags, graffitis, ce que dit la loi.

8. Comment effacer un tag ou un graffiti ?

effacement de tag ou graffiti ©WonderGlass
Effacement de tag / graffiti

Enlever un tag d’un mur n’est pas toujours chose facile, il est même parfois impossible de le réaliser sans une aide extérieure. Pour réaliser cette tâche complexe et technique, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Wonderglass vous accompagne pour retirer les tags graffitis de votre vitre ou de votre façade.

 

WonderGlass est expert dans l’effacement de rayures sur verre et dans la rénovation de surfaces planes, des surfaces très appréciées par les graffeurs.

 

Sur le verre, nos équipes utilisent le VETROMAT afin d’effacer les tags par un procédé de ponçage du verre. Le VETROMAT est composé d’abrasifs qui redonnent de l’éclat au verre. En plus de la rénovation de vos surfaces vitrées, nous vous proposons aussi le film anti-graffiti pour lutter contre les tagueurs. Il s’installe simplement sur une surface vitrée et permet de la protéger.

 

Sur une surface plane comme une façade murale, nous effaçons les tags grâce à des produits chimiques et du nettoyage haute pression.

 

Notre société WonderGlass intervient partout en France pour lutter contre les tags.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion